Avec à propos, la remise du palmarès de la Semaine de la critique 2009 s'est ouverte sur le très beau court métrage de Vera Egito, Espalhadas pelo Ar - remarquable première oeuvre de la jeune réalisatrice Vera Egito, qui repartira de la croisette sans cependant avoir été distinguée.

Si Adieu Gary de Nassim Amaouche a été récompensé du grand prix de la semaine de la critique, son triomphe est à nuancer face à la pluie de récompenses qui s'est abattue sur l'émouvant Whispers with the Wind du kurde (ou "cure-dent" selon le mot du très spirituel parrain de la Toute jeune critique Pascal Légitimus) de Shahram Alidi. Le réalisateur s'est ainsi vu distinguer par le prix OFAJ / TV5 de la Toute jeune critique, par le prix de l'Acid / CCAS, et par le prix des Regards jeunes, décerné la veille. Caroline Strubbe a été distinguée par le prix de la SCAD pour Lost Persons Area, tandis que dans la catégorie "court métrage", le burlesque et talentueux Logorama du collectif F5 recevait le prix découverte Kodak, et Slitage de Patrick Eklund celui du Grand Prix Canal + du meilleur court métrage.

Et puisqu'hélas notre favori à nous, rédactrices et rédacteurs de Critikat, ne s'est pas vu distinguer cette année, nous décernons à Altiplano le Prix du film injustement oublié de la Semaine de la critique 2009.

Grand Prix de la Semaine de la critique : Adieu Gary de Nassim Amaouche

Prix OFAJ / TV5 de ma toute jeune critique : Whispers with the wind de Shahram Alidi

Prix de l'ACID et du CCAS : Whispers with the wind de Shahram Alidi

Prix de la SCAD : Caroline Strubbe pour Lost Persons Area

Prix de la découverte Kodak : Logorama du collectif F5

Prix Canal + du meilleur court métrage : Slitage de Patrick Eklund